Des agents au service de collèges

442 agents participent au bon fonctionnement des collèges

Par admin mycollege21, publié le mercredi 28 août 2019 10:34 - Mis à jour le mercredi 24 août 2022 09:54
lancement-cochon-is-13.jpg
Le Département assure le recrutement et la gestion des personnels qui travaillent dans les 47 collèges publics de Côte-d’Or dont les deux cités scolaires de Châtillon-sur-Seine et Chevigny-Saint-Sauveur.

Au 1er février 2022, ce sont 442 agents*, membres de l’équipe éducative de l’établissement, qui contribuent quotidiennement à la qualité de l’accueil des collégiens en assurant :

  • l’information et l’orientation des visiteurs, la surveillance de l’accès aux bâtiments,
  • l’élaboration des menus, la préparation des repas, la gestion des stocks, en veillant à la qualité des produits, à la sécurité et à l’hygiène alimentaire,
  • la propreté des locaux et matériels,
  • la maintenance des locaux et du matériel, la sécurité des installations (sportives, électriques...) et l’entretien des espaces verts.

À ces 442 agents, viennent s’ajouter les apprentis** qui participent à l’accueil des collégiens tout en se formant à un métier et sont tutorés par les agents départementaux.

* agents permanents hors personnel de l’Éducation Nationale
** 3 apprentis accueillis pour l’année scolaire 2021/2022

Zoom sur un duo gagnant à Auxonne*… la chef de cuisine et la gestionnaire

  1. Karen Bachut, chef de cuisine : « La gestionnaire valide (presque) toujours les menus que je lui propose. C’est un défi, chaque jour, de préparer des repas bons et équilibrés, mais nous y parvenons… C’est une histoire d’équilibre : si l’on travaille un produit plus noble un jour, il faut compenser le lendemain avec un produit plus simple et moins onéreux. Il est important d’ouvrir les enfants à de nouveaux goûts. Parfois, il faut tricher un peu pour qu’ils goûtent un produit qui ne leur est pas familier, en jouant notamment sur la présentation. À la rentrée prochaine, pour associer davantage les élèves, on envisage deles faire participer à l’élaboration des menus via le Conseil de la Vie Collégienne ».
     
  2. Christelle Grégoire, gestionnaire : « Avec la chef de cuisine, nous nous parlons tous les jours. Je lui fais entièrement confiance, elle est complètement autonome dans l’élaboration de ses menus et les animations qu’elle met en place (menu européen, menu africain, menu des maths, atelier crêpes pour récompenser les élèves ayant participé à une opération anti-gaspillage, animations autour des produits locaux…). Il est important de travailler dans le même sens. Notre objectif commun : ne plus être considéré comme une “cantine” par les élèves, mais bel et bien comme un « restaurant scolaire », où l’on vient manger avec plaisir. Ici, on ne sert pas de réchauffé, tout est fait maison ! ».

*Collège La Croix des Sarrasins